aucun commentaire pour l'instant

Feuille d’information paroissiale – 2 février 2020

De la crêpe à l’inflation !

Pour la fête de la chandeleur, nous nous réjouissons avec des crêpes salées ou sucrées.

C’est pour le chrétien l’occasion de se souvenir que le Christ brille sur le monde comme un Soleil de Justice, soleil levant que nos crêpes dorées à la poêle représentent.

Parfois, on rivalisera d’adresse entre amis en faisant sauter les crêpes tout en tenant une pièce de monnaie dans sa main. La réussite étant gage de fortune pour l’année à venir.

Le chrétien, peut-être plus sage, déposera cette pièce dans la corbeille de la quête. Et ce faisant, il offre à Dieu une partie du travail de sa semaine alors même que le prêtre à l’autel offre à Dieu « le fruit de la terre et du travail des hommes ».

Galette, pièce de monnaie et hostie se retrouvent dans un même mouvement de prière, dans une même offrande.

Beaucoup d’entre nous avons d’ailleurs revu, lors du passage à l’euro (en 2002), le montant de la pièce déposée pendant la quête, estimant à 2€ la part de notre travail hebdomadaire offert à Dieu. Or les chiffres de l’INSEE sont formels 2€ en 2002 représentent 2,5€ en 2020. On appelle cela l’inflation.

Et moi, depuis quand n’ai-je pas revu le montant de mon offrande à la quête ?

 

Père Sébastien WAEFFLER

Les commentaires sont fermés.