L’église de l’Ordre de Malte en France

L’église Sainte-Élisabeth-de-Hongrie est l’église de l’Ordre de Malte en France. C’est pourquoi nous voyons des chevaliers de Malte, en habit noir marqué de la croix caractéristique de leur ordre, assister régulièrement à la messe à Sainte-Élisabeth-de-Hongrie. Certains grands offices de l’Ordre à Paris sont également organisés dans l’église : entrée en noviciat ou vœux des religieux de l’Ordre, messes en présence du Grand-Maître, messes anniversaires etc.

Des liens depuis 1938

La Révolution a fait perdre à l’Ordre toutes ses possessions en France et en particulier l’Enclos du Temple avec son église Sainte Marie du Temple. Cette dernière, copie du Saint Sépulcre de Jérusalem, servait aussi d’église paroissiale pour le quartier. Comme la tour du Temple, elle fut détruite. Le Palais du Grand Prieur fut donné à une Princesse de Condé, moniale bénédictine, afin qu’elle y établisse un monastère qui après bien des vicissitudes s’établit à Limon Vauhallan.

En 1938, à la demande du chanoine Marcadé, curé de Sainte-Élisabeth-de-Hongrie, l’église accueil « l’Ordre de Malte en France » par décision de l’archevêque de Paris.

Un ordre créé il y a 900 ans

À Jérusalem, en face du Saint-Sépulcre, des religieux habillés de noir s’activaient auprès des malades. La vocation d’origine de ces hommes qui se dévouaient aux blessés, aux malades est ainsi, dès leur origine, une vocation hospitalière. « Quand un malade viendra, qu’il soit porté au lit et là, comme s’il était le Seigneur reçu, donnez-lui ce que la maison peut fournir de mieux. »
En 2013, l’Ordre de Malte a fêté son 900e anniversaire. À cette occasion, il a été reçu dans la basilique Saint-Pierre de Rome par le Pape Benoît XVI le 9 février 2013.

Un statut unique dans le monde de l’humanitaire

L’Ordre de Malte possède la personnalité juridique internationale, unique dans le monde de l’action humanitaire, reconnue par 89 États (à l’exception de la France) avec lesquels l’Ordre de Malte entretient des relations diplomatiques, ainsi que par le Saint-Siège avec lequel il est en étroite relation, et par de nombreuses institutions internationales auprès desquelles il dispose d’un siège de représentant ou d’observateur permanent (Nations Unies, Commission des Communautés Européennes, Organisation Mondiale de la Santé, UNESCO, Conseil de l’Europe, etc.).

L’Ordre de Malte bénéficie ainsi du privilège de pouvoir exercer pleinement et entièrement sa vocation sur la presque totalité du globe : son action permanente couvre à ce jour près de 110 pays et ses équipes internationales d’intervention d’urgence sont présentes dès qu’une catastrophe ou un conflit jettent des hommes et des femmes dans des formes de détresse qui exigent une aide humaine, sociale, médicale.

Plus de renseignements sur https://www.ordredemaltefrance.org/