aucun commentaire pour l'instant

Feuille d’information paroissiale – 10 novembre 2019

Le Dieu des vivants !

La question posée à Jésus dans l’évangile de ce dimanche est un prétexte.

Quelques sadducéens s’approchent de Jésus et prennent prétexte d’un cas d’école (une femme connaissant 7 veuvages successifs) pour mettre dans l’embarras et établir la vérité de leurs idées. Mais la vérité ne s’établit pas sur des cas d’école, elle se déploie dans le concret de nos existences. Dans les existences concrètes, nul ne se marie après tant de veuvages
successifs.

J’ai rencontré une femme qui a connu deux veuvages avant d’avoir quarante ans. La tristesse de cette femme ne la conduit pas à chercher à tirer profit de son histoire tragique pour établir la vérité supposée de théories concernant l’au-delà. Son histoire la pousse au contraire à goûter la douceur de Dieu, quand elle s’en approche, elle la pousse à vivre et à apprendre à vivre à ses enfants avec le deuil de leur père et de leur éphémère beau-père.

Jamais l’homme ne devrait se laisser aller à tirer profit des histoires blessées pour asseoir son autorité, ses théories, ses opinions sur Dieu, mais au contraire toujours se laisser enseigner par Dieu pour apprendre à vivre.

Père Sébastien Waeffler

Les commentaires sont fermés.