aucun commentaire pour l'instant

Feuille d’information paroissiale – 06 octobre 2019

Télécharger la Feuille d’Information Paroissiale :

L’édito de la semaine

Octobre 2019, mois missionnaire extraordinaire

Le pape François a voulu que le mois d’octobre 2019 soit pour tous les chrétiens un mois missionnaire extraordinaire. « En ce mois, le Seigneur t’appelle toi aussi… Le Seigneur te demande d’être un don, là où tu es, comme tu es ; pour celui qui est à côté de toi ; de ne pas subir la vie, mais de la donner, de ne pas te lamenter, mais de te laisser toucher par les larmes de celui qui souffre.
Courage, le Seigneur attends beaucoup de toi […]

Ce mois missionnaire extraordinaire se veut comme une secousse pour nous inciter à être actifs dans le bien.
Il est bien de ne pas faire le mal, mais il est mal de ne pas faire le bien. (pape François, 1er octobre 2019, vêpres de Sainte-Thérèse pour l’ouverture du mois missionnaire extraordinaire) »
Ce faisant, le pape attire notre attention sur le fait que tout disciple du Christ est missionnaire.

Annoncer la Bonne Nouvelle n’est pas réservé à quelques spécialistes.

Annoncer la Bonne Nouvelle n’est pas compliqué.

Annoncer la Bonne Nouvelle est constitutif de l’être chrétien.

Assez subtilement, le pape François lie d’abord la mission à l’éthique, à l’action. Je suis d’abord missionnaire en faisant le bien, et cela est à la porter de tous.
Je ne suis pas d’abord missionnaire en brandissant une étiquette ou une pancarte. Je ne suis pas d’abord missionnaire en démarchant les autres, mais d’abord en agissant selon le bien.

Prétendre agir pour la défense ou la propagation de la foi et de l’évangile est un leurre, un contre-témoignage, fait fuir, si la manière dont je vis habituellement, si la façon dont je parle aux autres, si la façon dont je parle des autres n’est pas conforme au bien.

Parce qu’il est un homme de bien, le disciple-missionnaire peut avoir une parole d’évangélisation qui sera accueillie, qui sera reçue.

C’est parce que la parole missionnaire qui annonce Jésus trouve son écho, son incarnation dans le disciple qu’elle pourra être crédible.

« Garde le bon dépôt de la foi dans toute sa beauté » écrivait déjà à ce sujet s. Paul à Timothée (2ème lecture).

La beauté de la foi se manifeste dans la bonté des disciples.

Père Sébastien WAEFFLER, curé

Les commentaires sont fermés.